Qu'est-ce qu'une alimentation durable ?

On parle d'alimentation durable dès qu'elle est viable sur un plan économique et social, avec le souci de préserver la santé, la diversité culturelle et, bien entendu, l'environnement. Cela implique des modèles agricoles sains, fonctionnels et intégrés à l'environnement qui les entoure. En à peine 50 ans, tout le système de production et de commercialisation des denrées alimentaires a subi d'énormes changements. Avec les nouveaux modes de vie de nos sociétés modernes, les nouveaux besoins aussi et la croissance de la population, les modèles ont bien changé. De plus, avec les nouvelles politiques agricoles et de l'industries agro-alimentaires, il n'est plus possible d'affirmer que l'on applique un mode d'alimentation durable, en particulier dans les pays riches.

Une alimentation sûre, diversifiée et de qualité

La notion d'alimentation durable est relativement récente. Elle se définit sur les critères principaux suivants :

Besoins vitaux

Le fait de produire une alimentation qui soit saine, équilibrée, satisfaisant aux besoins nutritionnels de l'être humain, et accessible à chacune et chacun sans condition.

Environnement

Produire les aliments doit tenir compte de l'environnement comme les sols, le climat, l'eau, la biodiversité, et le soin des animaux d'élevage.

Energie

Prendre en compte les contraintes pour limiter la consommation énergétique, l'émission de gaz à effet de serre, les types de circuits pour l'acheminement des produits (importés, depuis où, comment), choix des contenants. De surcroît, ne pas produire de fruits et légumes étant clairement hors saison.

Gestion des coûts

Nul doute que ce qui coûte cher dans la production d'aliments, ce n'est pas le produit alimentaire mais le packaging, la distribution et la publicité. La gestion de ces éléments doit être pragmatique, évitant au maximum un nombre croissant d'intervenants, et surtout, un nombre infini de kilomètres parcourus pour transporter les aliments jusqu'au point de vente.

Souveraineté alimentaire

Garantir la production des aliments à chaque nation et région, sans qu'elle ne doive dépendre des pays riches pour s'approvisionner elle-même. Pouvoir aider chaque pays à développer ses propres cultures et productions en s'adaptant aux caractéristiques de sols et de climat.

Loyauté

Offrir aux producteurs un prix équitable pour leur production. Garantir les emplois et les exploitations sur le long terme en se fournissant auprès des producteurs régionaux.

Ethnies

Etre capable de répondre aux besoins selon les régions, par exemple en tenant compte du rôle de la femme dans les diverses sociétés. Concrètement, distinguer les rapports sociaux et analyser les stéréotypes qui caractérisent les différentes nations et en tirer profit pour l'alimentation durable.

Acteurs

Permettre un débat équitable entre les producteurs et les politiques responsables de l'alimentaire. Prendre en compte les besoins de chaque catégorie d'habitant, des consommateurs, collectivités et associations, entreprises, responsables sanitaires et hospitaliers. C'est en prenant en compte ces principaux éléments que les nombreuses initiatives pour l'alimentation durable peuvent être menées, dans l'intérêt de chacun, et à l'heure où la réflexion sur l'utilisation des ressources n'a jamais été aussi intensément menée.



Retrouvez-nous sur Google Plus